Défi 18/30-Rituels matinaux et entrainement “30 Stratégies d’Entrepreneur”

Mon coach m’a demandé de faire est un rituel matinal. Connaissez-vous ? Y-a-t-il de réels bénéfices ?
Je le pratique depuis un peu moins de 3 mois, je vous explique tout : si ça a été dur de le mettre en place ? Si je le fais régulièrement ? Les avantages et inconvénients que j’ai constaté. Allez, c’est parti dans ce monde que je ne connaissais pas !😉

Rituel matinal, c’est quoi ?

Depuis début novembre, il y a maintenant presque 3 mois, que je me fais coacher ; le meilleur moyen pour moi, d’avancer plus vite vers son objectif. Mais, j’en parlerai dans un prochain article. Et sa toute 1ère demande a été que je fasse un rituel matinal.

Définition

Ce cher Hal (allusion à l’auteur Hal Elrod du livre « The Miracle Morning ») nous explique que si nous avons un rêve, une ambition, quelque chose que nous voulons pratiquer plus souvent, il faut y dédier chaque jour un moment, et pour cela le matin est le meilleur des moments. Ainsi si nous voulons être plus heureux et réussir dans notre vie, il faut améliorer notre niveau de développement personnel, et on peut s’y consacrer chaque matin.
Du blog “10 minutes pour être heureux”

Les plus grands entrepreneurs pratiquent les rituels matinaux

De célèbres entrepreneurs sont connu pour faire des rituels matinaux :

  • Richard Branson, fondateur du groupe Virgin,
  • Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook,
  • Indra Nooyi, la PDG de Pepsi,
  • Barack Obama, ancien président des Etats-Unis
  • et bien d’autres… surtout chez les américains.

En France, je ne sais pas si c’est très développé. Mais pour ce qui me concerne, je n’en avais jamais fait. J’ai été plutôt surprise ! Je connaissais bien sûr et m’étais toujours dit, si des entrepreneur connus le faisait, il devait bien y avoir une raison.
Et puis, s’il y avait une relation de cause à effet, dommage de s’en priver…

Je n’avais jamais sauté le pas

Mais, en réalité, je n’avais jamais sauté le pas…  C’est vrai que ce n’est pas vraiment dans les gènes de notre culture française. Et puis, avec notre entreprise à gérer, nos enfants, je ne voyais pas vraiment comment trouver le temps de mettre en place un rituel.

Rituel ou entraînement ?

Et puis, je n’aime pas trop ce terme de “rituel“, je trouve qu’il a une connotation très spirituelle. Alors, comme pour moi, à partir du moment où l’on renforce ses muscles, qu’ils soient physiques ou mentaux, c’est un entrainement, je le nomme comme cela !
Tous les matins je fais mon entraînement afin d’atteindre les objectifs que je me suis fixés.
Je travaille donc mon corps et mon mental durant environ 30mn. Je reviendrai plus en détail un peu plus loin, quand je vous expliquerai en quoi il consiste .

Mais, bref, jusqu’ici, ce n’était pas trop mon truc où plutôt, je n’avais pas encore tenté. Sauf que, si je paie un coach, c’est quand même pour faire ce qu’il me demande, non !? Je me suis donc lancée, et ceci depuis un peu moins de 3 mois.

Mon programme

En voici la base :

  • visualisation de mes objectifs : après les avoir pré-définis, comme je vous l’explique dans mon article “Concrétisez vos objectifs !“, j’y pense et m’imagine les avoir atteints durant quelques minutes.
  • les affirmations : se sont des phrases que j’ai choisi en fonction des points de mon caractère que je veux changer ou affirmer. Par exemple, je manque cruellement de confiance en moi, alors j’ai beaucoup de phrases sur le sujet, afin de “reprogrammer mon cerveau” en quelque sorte.
  • vision board : tableau de “mes rêves”, de mes objectifs de Vie.
  • jeu d’entrainement cérébral sur l’application Peak : histoire de booster ma mémoire, ma vitesse de réflexion, mes réflexes mentaux…
  • la méditation : j’avais essayé quelques fois, mais de façon très éparse. C’est une pratique pour se détendre, mais qui apporte beaucoup d’effet secondaire particulièrement intéressant, comme une bien meilleure concentration, par exemple.
  • du sport : j’ai des exercices pour les abdominaux et je fais en ce moment 70 squats, pour bouger un maximum, être dans l’action.
  • Et chaque matin, je fais environ 45mn de marche rapide, pour m’aérer le cerveau. C’est souvent le moment où j’ai mes meilleures idées.

Hormis la marche, tout le reste ne me prend pas plus de 30mn. J’aimerai faire un peu plus, mais avec la marche en plus, le temps me manque. Je me lève déjà à 5h30…

Mon retour d’expérience sur mon rituel matinal

Alors, voici mon retour après presque 3 mois de pratique. Je vais vous expliqué simplement mes 1ères difficultés, ma régularité, et surtout s’il y a des effets positifs et négatifs.

1-Au début, ce n’est vraiment pas facile de trouver le bon moment ! De trouver le déclencheur qui permettra de le faire chaque jour, sans avoir à trop y penser et surtout qui me permette de le faire aussi le week-end.
J’ai essayé plusieurs horaires différents, plusieurs déclencheurs, c’est-à-dire raccrocher son habitude à une autre déjà établi.
Un peu comme, après mangé, le matin, on va se brosser les dents. Ici le déclencheur, c’est la fin du petit déjeuné.
J’ai encore du mal le week-end où le rythme de chacun est différent et puis on a tendance à se relâcher.
Mais là, je commence à trouver un bon rythme !

2-La régularité, le “tous les jours” est difficile pour moi. Je ne sais pas pour vous, mais je crois que j’ai un souci avec ce qui doit être fait régulièrement, j’ai beaucoup de mal. D’ailleurs, quand j’avais un emploi avec des horaires de bureau, c’était très dur pour moi ; j’ai la sensation que chaque jour qui passe est le même que le précédent !
Donc, ça c’est encore à travailler un peu.
Mais avec la suite, vous comprendrez que je ne devrai pas avoir trop de mal.

3-Et puis, j’ai commencé à remarquer que les jours où je ne le faisais pas, je n’avais pas la même énergie. Je me sentais un peu moins bien, rien de flagrant, mais quand même y a quelque chose…

4-En revanche, un effet vraiment ressenti, c’est qu’avant quand j’avais un objectif, il restait en tête quelques jours, quelques semaines, si j’avais de la chance, et après pouf ! Oublié !
Et je me retrouvais bien plus tard à me rappeler soudain, qu’à un moment je m’étais fixer un objectif…
Alors que là, c’est carrément le contraire !!! Non seulement, je n’oublie pas mes objectifs, mais ils sont, chaque jour, renforcés, avec une sensation de concret, de réel, de quelques choses de complètement réalisable. Je reste focus et c’est extrêmement motivant !

5-Pas de point négatif, si ce n’est de devoir me lever tôt pour le faire. Mais et encore, je ne peux pas dire que cela soit négatif, car finalement, chaque fois que j’y arrive, c’est comme une mini victoire sur moi-même et ma flemme.
C’est juste parfois un peu dure.

Une habitude pas si facile à conserver

Alors, c’est vrai que pour l’instant, j’en suis là. Ce rituel/entrainement n’est pas encore totalement établi dans mes habitudes.
On nous dis qu’au bout de 21 jours, ou parfois 66 jours, j’ai vu aussi que les habitudes étaient ancrées.
Je ne suis pas vraiment d’accord, car en réalité, il faut faire plein d’essai avant de trouver le bon rythme, le bon moment, les bons exercices…

Mais, sincèrement, ça vaut le coup d’essayer ;  je n’ai jamais été aussi productive et focus jusqu’à présent.
C’est ce que je note de plus important pour moi, ce coté focus ! Je ne lâche rien, je m’accroche !

C’est vraiment dû à mon entrainement, et rien que pour ça je vais continuer.

Votre opinion, vos rituels

Aujourd’hui, je vous laisse donc vous faire votre propre opinion sur la question des rituels matinaux. Je suis extrêmement curieuse de savoir ce que vous en pensez, n’hésitez pas à me le dire dans les commentaires.

Je compte sur vous bien sûr, si vous pratiquez déjà cette discipline, pour me partager votre planning. Ah au fait, je n’ai pas inclus, petit dèj, enfants, et tout le tintouin… mais ça en fait parti aussi.😉

Bonne journée à vous,
Et à demain !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 8
  •  
  •  

Laisser un commentaire