Défi 5/30-Quel business modèle ? “30 Stratégies d’Entrepreneur”

Comment choisir son business modèle ? Comment ne pas être détourner de son objectif 1er ? Pourquoi ne pas cherchez « ce qui va marcher ! » ?

Quand nous créons une entreprise, le point de départ est très important.🧐  Quelles sont les stratégies abordées, sur quel secteur d’activité, quel angle d’attaque

Nous, avec mon mari, pour notre dernière entreprise, nous avions décidé de proposer la pâtisserie sous un angle différent des pâtisseries boutiques classiques. Nous avions créé notre business modèle à partir des erreurs et inconvénients de notre 1ère entreprise. Je vous en parle dans mon article “Echec : challengez-vous ! “.

Nous n’étions pas comme les autres, ça marque les esprits !

Nous avions donc choisi un produit particulier et un système de vente particulier : au départ, des Gâteaux de Voyage uniquement sur les marchés et foires.

N’hésitez pas à aller voir sur Google, si vous le souhaitez, tapez Philosophie Gourmande, il y a plein d’articles. Passez la 1ère page qui concerne la liquidation, et après ce sont ceux quand nous étions en activité.😉

Nous souhaitions innover, et c’est grâce à cela que nous nous sommes fait connaitre. Ainsi, en presque 10 ans, nous avions créer une entreprise magnifique avec des clients fabuleux. Nous n’étions pas comme les autres, et ça, ça marque les esprits !

Mille et un développement

L’avantage de cette stratégie de business modèle, c’est que nous avions mille et une manière de pouvoir développer notre entreprise.

Et c’est ce que nous avons fait :

  • vente sur les marchés, pour commencer,
  • puis les foires, dont de très célèbres, comme Le salon de l’Agriculture à Paris,
  • puis, suite à une demande croissante de toute part, nous avons créer un site de vente en ligne et
  • une boutique en plein cente-ville.
  • Mais, nous distribuions aussi beaucoup, aux grandes surfaces,
  • aux épiceries fines que ce soit en France
  • ou extérieur, car nous faisions également de l’exportation en Angleterre.
  • Notre stratégie nous permettait même de créer une franchise.

Bref, pas mal, pour une petite entreprise où nous n’étions que mon mari et moi, et au plus fort de notre activité, nous avions 2 salariés à temps pleins et 1 mi-temps😁!!!

Alors, pourquoi “ça ne marchait pas!” ?

Et bien, en fait, tout le problème était justement là !
Malgré toutes ces activités, nous avions constamment l’impression de courir après notre trésorerie, à avoir des soucis avec les banques, et nous ne nous payions quasiment pas.😌

Longtemps, je n’ai pas compris pourquoi “ça ne marchait pas !”.  Malgré tout le travail, tout le mal qu’on se donnait, toute l’énergie dépensée, avec de beaux produits, des demandes constantes, une belle clientèle… notre entreprise n’était financièrement pas viable !😲 Ce fut longtemps incompréhensible pour nous.

Pendant 10 ans, nous avons couru après une chimère !

Et puis, il y a peut-être 2/3 mois, sachant que nous avons fermer, il y a bientôt 2 ans. Il y a donc 2/3 mois, cela m’est apparu comme une évidence ! 😲
Parfois, nos esprits sont tellement débordés, nous avons tellement la tête dans le guidon que les choses les + simples ne nous viennent pas.

Nous avons couru pendant près de 10 ans après la chimère de « ce qui va marcher, c’est…. », sûrs qu’une fois trouvé, nous n’aurions plus de problème ! Or, la réalité c’est que nous n’avions pas su adapter notre nouveau business modèle de la bonne façon.
Car, oui, à un moment, nous nous devions de pivoter, pas le choix ; notre produit ne correspondait plus à un produit de foire ou marché, nous avions beaucoup travaillé sur sa qualité et étions montés en gamme. Une adaptation était donc nécessaire !

Se poser les bonnes questions !

Mais nous nous sommes laissés emporter par le “ce qui va marcher, c’est…”. Non !!! Il aurait fallu faire pause, se dire : “Bon, nous avons des demandes de partout, de divers secteurs économiques, que voulons-nous ? Qu’est ce qui correspond à nos propres valeurs et à nos envies profondes ?”

Alors, peut être que de l’extérieur, vous allez vous dire ou penser🤨 : “Elle est un peu bête celle-là, c’était pourtant simple à voir !”

Et bien, peut être ! Mais la réalité, c’est que, quand on a trop de choix de développement, accentués par l’aspect financier difficile, il peut être difficile d’être sûr de ne pas se tromper.
Alors, on essaie une activité, puis une autre, puis encore une autre, jusqu’à pouvoir enfin se dire “ah ! c’est ça qui marche ! Nous développons ce nouveau business modèle”.

Faites le bon choix, le vôtre, et restez focus !

Et bien NON ! En fait, ne cherchez jamais « ce qui va marcher ! »… Le vrai secret est de choisir un objectif, son objectif. En fonction du marché, des demandes, bien sûr, mais aussi selon ses propres valeurs, ses envies, sans se laisser détourner par des faits extérieurs, financiers, structurels ou par l’entourage.

Et une fois décidé,

Ça n’empêche pas de pivoter, si besoin

Bien sur, il est évident que si on s’aperçoit que ce n’est pas le bon chemin, il y a toujours la possibilité de pivoter, il est même très important de savoir le faire, mais pas avant d’avoir été au fond des choses😏.

Concentrez-vous sur une direction, une fois atteinte, qu’elle marche bien, organisez-vous, entourez-vous des bonnes personnes. L’idéal étant un bras droit où, en tout cas, une personne dédiée à cette 1ère activité, pour pouvoir vous lancer sur la 2ème.

Se diversifier coûte extrêmement cher !

En effet, de se diversifier coûte extrêmement cher😱 :
pour nous par exemple, juste la présentation de nos gâteaux, n’était pas la même pour une grande surface, un marché ambulant, une épicerie fine ou encore l’expédition par la poste. Et je ne vous parle même pas de la différence de travail, de prix et de relation entre une grande surface et une épicerie fine, et pour couronner le tout rajoutez-y toutes les problématiques d’exportation…

Chaque activité demande des connaissances, des compétences, des réseaux, parfois insoupçonnés. C’est pour ça que ça me fait toujours rire les gens qui nous donnent des conseils, si on les avait écouté🤪, on aurait rajouté les comités d’entreprise, les restaurants, les collectivités…

Ne cherchez pas « ce qui va marcher ! »

Voilà, nous avions développé cette entreprise par passion, par joie d’être demandé partout. C’est vrai que nous avions de beaux produits, et une excellente réputation, mais quand le financier s’en mêle, parfois on cherche simplement comment s’en sortir, c’est humain et très difficile…

Alors, ne faites pas comme nous, ne cherchez pas « ce qui va marcher ! ». Créez, ou dans notre cas, prenez le temps de recréer, un business modèle pertinent, puis tenez-vous-y !

Mettez un J’AIME 😍si vous avez appris quelque chose, et PARTAGEZ 🤗si cela peut aider quelqu’un de votre entourage.

Quant à moi, je vous dis à demain !
Bises à tous,

 *😉 N’oubliez pas de vous abonner à ma Chaîne Youtube Sophie P’tits Bonheurs d’Entreprendre pour recevoir toutes mes nouvelles vidéos 😉 !

CLIQUEZ ICI 

Pour vous abonner à ma Chaîne Youtube Sophie P’tits Bonheurs d’Entreprendre

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 5
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire