Olivier Clémence : TRAVAILLER DUR a tué son dos !

Aujourd’hui, nous allons aborder le parcours entrepreneurial d’Olivier Clémence, surtout la notion que malheureusement beaucoup trop d’entrepreneurs connaissent bien : Travailler dur ! Les risques ignorés mais encourus !

En effet, son destin a bousculé le jour où son dos a dit “STOP!”, alors que son seul délit a été de travailler de longues heures derrière son ordinateur.

Son appareillage de “Robocop” comme il aime a le dire, n’est pas dû à un accident de voiture, il n’est pas tombé, n’a pas de maladie particulière, c’est la stagnation de 10 à 12h/jour derrière son ordinateur qui lui a provoqué de tels dégâts irréversibles, au point même de devoir changer complètement son modèle économique.

Olivier Clémence, l’interview

Voici donc mon interview en vidéo, mais, j’avoue avoir fait une petite introduction toute pourrie pour le lancement de l’interview (excusez-moi !), du coup n’hésitez pas à passer directement à la minute 01 :06…

Et oui, l’apprentissage se fait avec l’expérience.

Aujourd’hui, j’ai choisi de vous faciliter le travail en décortiquant les différentes thématiques que nous avons abordées. Je vous ai mis ça tout à la fin de cette page.
N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires, si c’est utile pour vous ou pas.

Allez c’est parti pour une super interview avec notre ami Olivier Clémence.

Aider les entrepreneurs, sa mission !

Aider les entrepreneurs à développer leur site internet est devenu une mission pour Olivier.

En effet, les commerçants et e-commerçants se lancent dans l’entrepreneuriat pour avoir une forme de liberté, hors, il s’avère, qu’au contraire, ils se retrouvent souvent enfermés dans une sorte de prison dorée.

Ayant connu ce problème, Olivier souhaite par ses formations les aider à sortir de ce cercle vicieux.

La réussite d’un site e-commerce ne s’improvise pas

La difficulté des commerces physiques qui développent leur entreprise avec un site e-commerce c’est de concevoir qu’il faut lui accorder autant de temps que dans un commerce physique.
►Avoir un site internet ne s’improvise pas.

A la création, il faut donc en prévoir le temps ou anticiper en embauchant une personne dédiée. Une boutique en ligne ça ne fonctionne pas tout seul.

Il y a autant de « rangement », gestion de stock, de communication… à faire. Il faut vraiment en être conscient.

Entrepreneur, la liberté d’évoluer

Olivier Clémence s’est d’abord lancé en tant que développeur, il créait des pluging pour Prestashop, application web permettant de créer des boutiques dans le but de faire du commerce en ligne, puis avait une prestation de vente de sites internet.

Aujourd’hui, il est plutôt dans la formation, l’accompagnement des e-commerçants.

C’est tout l’avantage d’être entrepreneur (ou l’inconvénient, car pas de patron pour nous dire quoi faire), on décide de ce que l’on veut faire, on est libre d’évoluer comme bon nous semble.

Surtout que finalement, le destin d’Olivier Clémence a été complètement bouleversé !
Il a dû changer sa façon de travailler pour de graves raisons de santé.

Travailler dur à tuer son dos !

Au retour d’1 mois de vacances, il a voulu reprendre son travail habituel, devant son ordinateur, sauf qu’au bout de 2h, impossible pour lui de rester assis.

Et ceci pendant plusieurs jours. En effet, en prestation de service, peu de chose sont automatisées, on échange donc son temps contre de l’argent.
Donc si nous ne sommes pas derrière notre ordinateur à produire, pas d’argent, plus d’entreprise.

Il faut donc travailler dur pour se développer.

Sauf qu’il s’est fait rattraper par son corps qui a purement et simplement refusé de continuer comme cela.

Sauf que s’il ne travaillait plus devant son ordinateur, il n’avait plus de modèle économique !

La productivité avec la Loi de Pareto

Pas le choix, soit il s’adaptait, et c’est comme ça qu’il a commencé à s’intéresser à la productivité, soit il n’y avait plus d’entreprise !

La règle qui lui a le plus servi pour cela est la Loi de Pareto :

« Le principe de Pareto, aussi appelé loi de Paretoprincipe des 80-20 ou encore loi des 80-20, est un phénomène empirique constaté dans certains domaines : environ 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes. « 

« Cet outil met en évidence la loi des 80/20. Autrement dit, agir sur 20 % de causes permet de résoudre 80 % du problème. Le pareto est utile pour identifier sur quelle cause agir en priorité pour améliorer de façon significative la situation. »

Olivier l’a appliqué dans son Business en partant du principe que 20% de ses clients lui rapportait 80% de son chiffre d’affaire, ce qui lui a permis « d’épuré » drastiquement.

Quelques clients ont “survécus” à ce trie, mais pas pour très longtemps, il a réappliqué cette loi peu après et a fini par ne garder que 3 clients, puis 1 seul !

Cela lui a libéré énormément de temps et notamment pour soigner son dos.

A côté, il s’est concentré sur la vente de ses plugings sur son site, car, ça c’était automatisable. Ce développement lui a permis d’arrêter définitivement son dernier client et donc la prestation de service à l’heure.

Il fait donc très attention : ne plus travailler dur, mais travailler « intelligemment », être plus productif sur des temps plus courts.

Comment gérer son mindset quand il faut tout changer ?

Le fait d’être « obliger » de changer de façon de travailler, de modèle économique lui a permis de ne pas trop se poser de question, il n’avait juste pas le choix.

Car à cause de la complexité du problème et surtout de la douleur, changer était juste une nécessité :
-impossible de poursuivre son entreprise telle quelle,
-mais aussi impossibilité également de se faire embaucher en tant que salarié.

L’obligation coûte que coûte d’automatiser son business était la seule solution. Il ne savait pas comment, mais le « pas le choix » oblige le cerveau à se mettre en mode résolution de problème.

Surtout, qu’aujourd’hui, son dos est définitivement abimé, la solution doit donc être durable.

Travailler moins a boosté son Business de 30 à 40% !

C’était le second effet kiss kool, on peut dire : l’automatisation de son entreprise a permis de faire en sorte que tout ne dépende plus de lui.

En travaillant moins, son entreprise a été boostée de 30 à 40% de + chaque année !

Savoir déléguer

Pour réussir, la délégation est une clef primordiale à la survie de son entreprise et Olivier a une méthode très particulière pour cela.

Déjà, il a compris qu’il devait apprendre des personnes autour de lui au lieu de penser, qu’il savait tout.

Il s’est aussi beaucoup inspiré du livre Virtual Freedom.

La barre de temps

L’un des principes qu’il a préféré est de savoir que si on a barre de temps, et qu’on est à 100% de notre temps, c’est trop tard pour déléguer !

Car nous n’avons pas le temps nécessaire pour faire une bonne délégation.

Soit on anticipe et déléguons avant d’être débordé, soit on accepte d’arrêter certaines choses le temps de déléguer.

Accepter que déléguer, au début ne sera pas rentable

En effet, quand on passe le relais, le temps que la personne soit dans sa pleine capacité, elle mettra plus longtemps à exécuter une tâche que vous, et le fera bien moins bien que vous. C’est normal et il faut l’accepter, même si c’est inconfortable.

En revanche, il faut comprendre qu’après ce passage d’apprentissage, la personne devient experte de cette tâche, car elle ne fait que cela. Elle sera forcément meilleure que vous par la suite.

Penser qu’être un génie dans son domaine est suffisant : grave erreur !

Généralement, nous nous mettons à notre compte, nous créons notre entreprise car nous avons une expertise au départ. Et l’erreur, c’est d’imaginer que nous n’avons pas besoin d’apprendre que ce soit des autres ou des autres métiers.

Or en apprenant des autres ou par des formations permet de découvrir :

  1. qu’on ne connait finalement pas tant que ça, même dans son domaine
  2. qu’on va beaucoup plus vite dans son business

Du coup le budget formation d’Olivier augmente chaque année, mais son chiffre d’affaire aussi !

Il se forme également en continu avec des livres, ne lit plus du tout de fiction. Cela permet de découvrir des concepts.

Les formations permettent de passer un peu plus à l’action, mais ce n’est pas forcément adapté à notre entreprise spécifiquement.

Alors qu’avec un coach, c’est vraiment une implémentation dirigée et personnalisée

Le Conseil d’Olivier Clémence

►Prenez des notes en lisant et surtout relisez-les pour les assimiler.

C’est salvateur de savoir prendre du recul !

Il est important de ne toujours être dans l’opérationnel. Olivier a donc mis en place une routine de travail qui s’appelle « l’artisan et l’architecte », principe de Stan Leloup de Marketing Mania.

L’architecte

Est là pour faire des plans.
Tous les 3 mois, 1 journée est dédiée à définir les actions à faire sur le trimestre.
►Il prend du recul sur ce qui a été fait le trimestre précédent.

Olivier a un carnet où il note ce qu’il a fait de bien ou de moins bien. Il le relie, l’analyse et peut prendre sur recul sur les problèmes qu’il a rencontré et travailler dessus.

►Ensuite, chaque lundi matin, il fixe les actions de la semaine.

L’artisan

Est là pour les appliquer et les mettre en actions.
►Il ne se pose donc plus de question, il avance. C’est donc le travail du reste de la semaine.

Grâce à cette méthode, et à la délégation, il n’a quasiment plus d’urgence à gérer.

C’est pareil, il évite au maximum les appels téléphoniques, il gère tout par mail. La planification des tâches est donc vraiment facilitée surtout qu’on sait que la majorité des tâches « urgentes » qu’on se donne, ne le sont pas réellement.

Ses projets

Création d’un programme de coaching pour les e-commerçants pour leur apprendre à faire du référencement naturel, sans technique.

Vous avez un site e-commerce ou vous souhaitez en créer un, Olivier Clémence est votre homme.
Spécialiste du e-commerce, il vous accompagne essentiellement sur votre apprentissage à faire du référencement naturel sans la complexité de la technique : figurer sur la 1ère page de Google et attirer des clients sur votre site internet

N’hésitez pas à aller découvrir son site Réussir mon e-commerce😉

Retrouvez-le

Sur son site : https://www.reussir-mon-ecommerce.fr/
Pour qu’il vous accompagne à faire de votre site e-commerce, une réussite : https://www.reussir-mon-ecommerce.fr/formation-seo/

Le plan détaillé de la vidéo de l’interview d’Olivier Clémence

02:34 Être esclave de son entreprise
04:28 Un site e-commerce se gère comme une boutique physique
08:09 La liberté d’évoluer et de changer de modèle économique si nécessaire
11:38 Travailler dur à tuer son dos
14:13 La productivité avec la Loi de Pareto
17:08 Gérer son mindset quand il faut tout changer
21:14 Travailler moins, son entreprise est boostée : 30 à 40% de + chaque année
23:19 Sa méthode pour déléguer
28:30 L’importance de lire, se former, s’entourer et se faire coacher
33:44 Equilibre vie pro/perso
37:22 L’utilité de prendre du recul sur son business
38:06 Analogie de “l’artisan et l’architecte”
41:50 Sa gestion des urgences
44:22 Ses projets : le coaching personnalisé pour les e-commerçants,les accompagner pour savoir faire du référencement naturel SANS technique

Mon p’tit mot😘

Voilà, j’espère que vous aurez appris tout plein de choses, en tout cas, moi oui ! Surtout le principe de l’architecte et de l’artisan.
J’aime bien les notions imagées.
Dites-moi dans les commentaires votre notion préférée et si vous souhaitez que je fasse d’autres interviews d’entrepreneurs comme ça.

Pensez à partager pour m’aider à me faire connaître, que je redonne le Plaisir d’Entreprendre à tous les entrepreneurs😊

Bon Business et à très bientôt,

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réflexions au sujet de « Olivier Clémence : TRAVAILLER DUR a tué son dos ! »

  1. Hello Sophie, merci a toi pour cette interview. Un moment très agréable. J’espère qu’il plaira a tes lecteurs 😉

    1. Merci Olivier pour ton commentaire ! Ce fut un plaisir largement partagé😉😉 Tu nous as apporté énormément de valeur, beaucoup de conseils et de méthodes, vraiment merci !
      Au plaisir de te rencontrer sur un événement.
      Bise à toi😘

Laisser un commentaire