#1/2-N’écoutez pas les Autres !!!

Quand on se lance dans un projet, notre 1er réflexe est d’en parler à son conjoint, ses amis, sa famille… C’est normal, cela fait des jours, des semaines, voire plus qu’on a un projet qui nous trotte dans la tête, et on voudrait le crier au monde entier ! C’est si excitant.

Mais, n’écoute pas les autres, car tu n’es pas très sûr de toi, tu as besoin d’une certaine approbation, un peu comme si tu avais besoin de l’autorisation de tes proches pour te lancer pleinement.

Et bien, je voudrai t’expliquer ici pourquoi chaque fois que j’ai voulu le faire et écouter mon entourage, c’est DANGEREUX pour nos projets, ou bien il faut le faire avec une très grande prudence.

(Vidéo en fin d’article, pour ceux qui n’ont pas le courage, ou pas le temps de tout lire, ou qui veulent compléter 🙂 .)

J’ai aujourd’hui 44 ans, je vis avec mon mari depuis mes 18 ans, oui, ça fait un bail :-), 27 ans exactement !

Si j’avais évoqué mon projet à quiconque je ne l’aurai pas fait !

Durant toutes ces années, nous avons déménagé près de 15 fois, vécus un peu partout en France, changé de nombreuses fois de travail, d’amis. Nous avons eu 2 entreprises (15 ans en tout), 2 essaies de reprise d’entreprises, 2 enfants, et beaucoup d’animaux… Bref, nous avons une Vie bien remplie, et surtout pas vraiment comme les autres !

Tu te doutes bien que des projets, nous en avons eu beaucoup et quelques-uns, plutôt atypique. Et j’ai remarqué, que tout au long de cette Vie de changements, de projets, il nous a fallu apprendre à ne pas écouter les autres !

Quand je suis partie vivre avec Philippe (mon mari), je venais tout juste d’avoir 18 ans, nous nous connaissions depuis 6 mois, il était parisien et moi de la campagne. Nous n’avons pas emménagés à quelques km de chez nos parents, non, non, nous sommes partis à des centaines de km ! Pensez-vous que si j’avais évoqué ce projet à quiconque, avant de prendre ma décision, je l’aurai fait ? Et bien non !

« Tu te rends compte, tu ne le connais pas ! De quoi, allez-vous vivre ? Tu n’as même pas fini tes études. Tu pars dans une ville que tu ne connais pas. Tu ne connais personne. Etc.etc. » Bref, beaucoup d’arguments négatifs.

Sauf, qu’aujourd’hui, cela fait 27 ans que nous vivons ensemble et que je n’aurai jamais imaginé une Vie plus belle et plus remplie que celle que je vis actuellement !

Tout le problème est là !

Quand tu as un nouveau projet de vie professionnel, personnel ou autre, rares sont les personnes qui te disent « c’est super ! T’as raison, il faut essayer. Je te soutiens, j’y crois… », c’est plutôt « Ah bon, tu es sûr !? Tu ne prends pas trop de risques ? Tu penses que ça va marcher, car tu sais ma cousine Berthe a fait pareil et il lui est arrivée ceci ou cela… Et tes enfants, comment tu vas faire ? Tu sais, c’est un secteur très concurrentiel, c’est risqué.» Et ça, c’est un vrai problème.

Pourquoi as-t-on tant de mal à trouver du soutiens quand on se lance dans un projet ?

Parce qu’il faut être honnête, quand notre entourage nous dit tout cela, ce n’est pas du tout pour être méchant ! Il n’y a pas de volonté de rabaisser ou d’être foncièrement désagréable. Ils ont une réelle et sincère inquiétude pour nous, alors pourquoi ?

En fait, au fil de mes années d’expériences, j’ai pu détecter 3 types de raisons :

1-Les gens projettent leurs propres peurs au travers de vous.

Et oui, c’est classique ! Quand nous avons peur de quelque chose, on a tendance à la transférer, la transmettre aux autres. En effet, nous sommes dans une société où nos Vies sont formatées, standardisées. Comme une tomate qui doit toujours être rouge et bien ronde pour être vendue. Mais si la même tomate, avec le même goût est tâchée ou biscornue, elle sera moins vendeuse, car elle n’est pas dans la norme !

Dans la Vie, c’est pareil ; on nous demande de faire de grandes études, d’avoir de bonnes notes à l’école, de se marier, d’avoir une maison, des enfants, une belle voiture et de partir en vacances à des périodes très précises. Alors, si tout d’un coup, on propose autre chose, une autre façon de voir la Vie, ici, un projet nouveau, c’est déroutant !

Les peurs d’inconfort et d’insécurité ressortent. Après tout, c’est normal, l’instinct de tout être vivant est la survie, même pour l’Être Humain. Créer un projet, c’est un chamboulement et une perte de repères. Donc les peurs de chacun surgissent, la plus grande étant la perte d’un salaire sur et régulier.

Vous pouvez compléter ce sujet de la peur avec cet article que j’ai trouvé en effectuant mes recherches : Pourquoi avons-nous autant de peurs ? 

2-Certains ont des regrets.

Et oui ! Beaucoup, beaucoup d’entre nous aimeraient se mettre à son compte, créer son entreprise, mais si peu le font réellement. Les sondages disent qu’environ 1 français sur 2 en rêve. Mais seulement 500 000 osent franchir le pas de l’entreprenariat.  Le problème est le même pour tout un tas d’autres projets : écrire un livre, faire un tour du monde, être artiste… Alors pourquoi si peu se lance ?

A cause d’un certain nombre de peurs, telles que :

  • l’envie est là, mais pas le concept, l’idée parfaite…
  • la peur d’être seul, le poids des responsabilités,
  • la peur du risque,
  • le manque de confiance en soi,
  • la peur du manque de temps, comment préparer sa nouvelle Vie tout en travaillant ?
  • l’insécurité financière,
  • la difficulté de trouver des financements,
  • la peur de la paperasse, de la comptabilité…

Au bout du compte, ils ne se sont pas lancés, ils le regrettent évidemment, tout au fond de leur coeur. Et inconsciemment, en vous indiquant leurs propres peurs, ils essaient de se justifier eux-mêmes, de s’auto-convaincre du bien fondé de leurs propres choix.

Alors, imagine si toi tu oses… et pire, que tu réussisses.

Article à lire pour compléter : Pourquoi avons-nous des regrets ? 

3-Les derniers n’ont pas les compétences nécessaires.

Mais il y a aussi ceux qui, même s’ils ne connaissent pas le sujet, veulent à tout prix vous aider, ou vous mettre en garde parce qu’ils ont vu telle émission, lu tel article/livre ou connu telle personne…

Ce sont ces gens qui deviennent tout d’un coup des experts, qui vous donnent même parfois des leçons.

Ils sont vraiment intéressés par votre projet, mais ils ne vous apportent aucun conseil constructif.

Alors, que se passe-t-il lorsque vous écoutez toutes ces personnes « bien intentionnées » ?

Des projets tués dans l’œuf

En général, on commence à avoir envie de parler de nos envies de projet, au départ, au moment de la « formulation » de celui-ci. Et oui, c’est au début qu’on a besoin de soutiens, et d’approbation. Malheureusement, c’est aussi le moment où nous sommes vulnérables, hypersensibles, pas sûrs de nous.

Alors, toutes ces recommandations, ces avertissements, ces paroles dites sans trop de réflexion par ces auteurs, nous ébranlent ! Sournoisement, insidieusement, le doute s’installe, et cela fini par nous empêcher d’avancer, de nous lancer, d’oser sauter le pas !

C’est particulièrement DESTRUCTEUR ! Combien de projets ont été tués dans l’œuf juste parce qu’on écoute trop son entourage ?

Eparpillement

Parfois, on se sent soutenu (heureusement), et les personnes en face de nous sont particulièrement enthousiastes ! Et tout d’un coup, ils se transforment en coach, tout d’un coup se sont des experts. Tu sais ceux qui te disent « tu devrais faire ceci ou cela… », ceux dont je te parlais tout à l’heure !!!

Ils sont débordants d’idées, car bien sûr, tu ne t’y prends pas bien. Ils te donnent même l’impression que tu t’es réveillé un matin avec cette drôle d’idée. Cela leur semble presque improbable que ton projet soit construit, et que tu y aies réfléchi depuis des semaines, voire des mois… Alors, ils y mettent leur grain de sel :-).

Et parfois, ils ont de vraies idées, mais qui ne correspondent pas complètement à ton projet, mais qui ne sont pas complètement mauvaises…

Je me souviens qu’avec notre entreprise Philosophie Gourmande que nous avons gardé 9 ans, nous avions créé tout un concept autour des Gâteaux de Voyages. Ce sont des gâteaux moelleux qui se conservent, tels que des financiers. Notre modèle économique nous permettait de fabriquer de grosses tournées que nous pouvions vendre sur plusieurs jours, sans altération de la qualité. Et bien, les conseils qui revenaient le plus souvent étaient de fabriquer des brioches ou des tartes. L’idée est bonne à la base, car ce sont des pâtisseries que les français adorent ! Mais aucun rapport avec notre modèle économique, puisque ce sont des produits qui doivent être fabriqués TOUS les jours, et c’était très exactement ce dont nous ne voulions pas.

Alors attention aux conseils, car on peut vite se disperser, s’éparpiller et s’éloigner de notre projet. Le danger est que cela nous fait perdre du temps, nous fait nous poser beaucoup de questions en plus de celles que nous nous posions déjà et au final PERTE D’ARGENT !!!

La suite dans le prochain article

Voilà tu trouveras ci-dessous ma vidéo sur ma Chaîne Youtube Sophie P’tits Bonheurs d’Entreprendre.

Bien sûr, n’oublie pas de t’abonner ! SURTOUT que bavarde que je suis, je n’en suis qu’à la moitié de mon article, on a donc vu aujourd’hui :

  • Pourquoi les gens ne nous soutiennent pas comme nous le souhaiterions ?
  • Et Que se passe-t-il lorsque nous écoutons trop les autres ?

Et dans mon article ET ma vidéo de la semaine prochaine, la suite :

  • Comment faire pour ne pas écouter les autres ?
  • Et , si on en a quand même envie, comment le gérer ?

Pensez à cliquer sur J’aime. Et à Partager si vous connaissez quelqu’un qui a un projet, mais n’ose pas se lancer, ou une autre personne qui se laisse beaucoup trop influencer par l’avis des autres.

Bonne semaine à vous tous,

N’écoutez pas les autres, réalisez vos rêves !

Et n’oubliez pas Vivez la Vie que vous avez choisi de vivre, avec Bonheur ! C’est ça Les P’tits Bonheurs d’Entreprendre.

Bises

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    74
    Partages
  • 74
  •  
  •  

Laisser un commentaire