Instinct de décision

Bonjour !!!

Aujourd’hui, je voulais juste vous parler de 2 P’tits Bonheurs qui m’ont fait beaucoup de bien, suite à des prises de décisions, pas faciles.

En effet, chaque fois que nous entreprenons, quel que soit le domaine de notre vie, la prise de décision est souvent un grand moment de solitude.
Que ce soit pour le choix de ses études, pour de futurs projets,  des objectifs professionnels, ou certaines décisions importantes  pour notre famille…

Seuls face à nous-mêmes

A un moment donné, nous sommes seuls face à nous-mêmes. Nous devons nous lancer, sauter le pas dans le doute le plus complet. Et puis, on se dit : « Allez, j’y vais ! », même si nous n’avons pas répondu à nos questions. Et là, l’adrénaline monte, le cœur bat fortement, nous avons chaud, difficile de respirer. Nous pouvons aussi avoir ce petit moment d’hésitation ou de culpabilité (en fonction de la décision à prendre).

En tout cas, cela nous met forcément hors de notre zone de confort, et nous force à nous bouger. Car, sinon, nous ne faisons rien, nous n’avançons pas. Parfois, la décision est trop dure à prendre, et la tentation est trop grande de ne pas prendre de décision. D’où l’immobilisme de beaucoup d’entre nous.

Le meilleur moment étant celui où l’on sait que nous avons bien fait. Seulement, souvent, nous ne pouvons répondre à la question : ai-je eu raison ? que très longtemps après.

Et bien cette semaine, j’ai eu 2 réponses positives à cette question. Et là, quelle bouffée d’oxygène, quel bouste !!!

Prendre la décision

Il n’y a pas besoin de prendre des décisions incroyables, pour être dans l’interrogation. Les décisions simples de tous les jours sont celles que nous prenons le plus, et ce sont elles qui nous font aller dans une direction ou une autre. Elles sont donc toutes très importantes. L’on ne doit donc pas juger de l’importance d’une décision. Ce qui est important est de sauter le pas et de prendre la décision, de passer à l’action.

Comme je vous l’ai dit, il y a des décisions importantes, et des décisions culpabilisantes.

La décision a été particulièrement difficile

J’ai dû en prendre une concernant mon fils. Malgré de grandes facilités intellectuelles, en 3e il a peu travaillé à l’école, pour ne pas dire pas travaillé du tout… Malgré cela, il a quand même obtenu son brevet ! Trop fort.

Cependant, à 15 ans, il a la chance de savoir ce qu’il veut faire dans la vie. Mais au vu de son projet, « Maman cruelle » que je suis, j’ai décidé de lui faire redoubler sa 3e. Et oui, mon instinct me disait qu’il ne pouvait pas passer dans ces conditions en 2nde.

Ce fut un moment aussi difficile pour lui que pour moi. Mais mon instinct me disait que c’était la seule chose à faire !

La réflexion a été longue et difficile. Beaucoup de paramètres entrent en compte, et comme pour tout, le point de vue de chacun est différent.
Le sujet n’est donc pas de savoir si j’ai eu raison ou pas, le redoublement n’étant pas à la mode actuellement, mais plutôt de savoir si par rapport à la situation de mon fils, cette solution était bien adaptée…

Et bien, j’ai eu ma réponse cette semaine !

Mon fils m’a dit « que c’était la meilleure décision de sa vie !!! ». Il m’a expliqué s’être rendu compte que sa décision d’orientation avant le redoublement, n’était effectivement pas la bonne et qu’il se serait « planté ».

Trop bien, surtout que je sais que cela a été particulièrement difficile pour lui de l’accepter. Alors, au fond de moi, c’est vrai que je savais que c’était nécessaire. Mais la décision a été particulièrement difficile et l’entendre me dire qu’il était content était totalement inespéré.

Un entrepreneur qui se plaint, ne fait pas rêver

Pour ce qui concerne mon deuxième P’tit Bonheur, il me vient d’une personne avec qui je travaillais, lorsque nous avions notre entreprise, mais que je n’avais pas revue depuis la fermeture.

Depuis quelques semaines, je me suis lancée dans ce blog, Les P’tits Bonheurs d’Entreprendre. En effet, je voudrais partager mon expérience, partager ce que j’ai appris et aider les personnes qui entreprennent à aller au bout de leurs projets, avec Bonheur.

Je vois trop souvent les gens vivre cela dans la douleur, ne voyant que le côté difficile de l’entreprenariat, ou passer à côté des instants essentiels de la Vie. Or, un entrepreneur, des parents ou toute personne qui se plaint, ne fait pas rêver.

Alors, mon blog me permet au fur et à mesure, de partager ce que j’ai appris en 15 ans d’entrepreneuriat, des années de grande timidité, avec toujours le même but d’être heureuse quoiqu’il arrive.

Comment exprimer ce que je veux transmettre

Alors, c’est vrai, j’avance à tâtons ! Mais mon instinct me dit que c’est ce que je dois faire. J’ai le sentiment que j’ai vécu toute ses années pour partager. En effet, petite j’étais d’une extrême timidité. J’ai toujours manqué de confiance en moi. Je suis une personne tout ce qui a de plus ordinaire. Mais, j’ai passé toute ma Vie à essayer de me dépasser, et à entreprendre…

Je ne sais pas avec précision à quoi cela va me servir, ni comment exprimer ce que je veux transmettre. D’ailleurs, en réalité, je ne suis même pas encore vraiment rentrée dans le vif du sujet. Parfois même, je me demande si ce blog est vraiment utile, si je vais réussir à vous aider, à vous apprendre des choses…

Attention, je ne m’apitoie pas sur mon sort ! Ce ne sont que des interrogations parmi d’autres. Comme toute personne qui se lance dans un nouveau projet, et voici le genre d’interrogation que nous pouvons avoir lorsque nous nous lançons dans un nouveau projet.

Comme un encouragement à continuer

Et donc, pour en revenir à mon deuxième P’tit Bonheur : je croise donc cette personne, que j’apprécie par ailleurs beaucoup. Imaginer la situation, je ne l’ai pas vu depuis près de 10 mois, et je ne fais que la croiser juste deux minutes, pas plus. Et là, elle trouve le temps de me dire : « Tu sais, je te suis sur ton blog. Même si je ne like pas, même si je ne mets pas de commentaire… » !
( au passage, si tu me lis, tu te reconnaîtras : alors, un grand merci de m’avoir dit cela ! Je te fais une énorme bise !!!).

Et là, ce n’est peut-être pas grand-chose ; je ne sais pas ce qu’elle en a pensé, nous n’avons pas eu le temps d’en parler. Je ne sais même pas vraiment ce qu’elle a lu. Mais cela m’a suffit pour me remotiver ! Juste le fait de savoir qu’elle lit mes articles me fait plaisir. En plus, c’est la première chose qui lui soit venu en me voyant.

C’est également une chef d’entreprise, et j’aime imaginer que peut-être mes articles pourront lui servir un jour. Alors, bien sûr, peut-être que j’interprète totalement. Et peut-être qu’elle n’a pas du tout aimé… Mais cela l’a suffisamment touchée pour qu’elle s’en souvienne.

Nous ne savons jamais si nous avons pris LA BONNE décision

Et bien, vu la difficulté que c’est de se lancer dans un nouveau défi. Un blog, c’est aussi le risque de se mettre à nu, de se dévoiler. Je prends entièrement, et naïvement ce P’tit Bonheur, comme un encouragement à continuer.

En effet, dans l’entrepreneuriat, nous prenons tout le temps des décisions : développement d’entreprise, stratégie, embauche, nouveaux produits, stratégie comptable et financière, etc. Dans notre vie de tous les jours également, concernant les enfants, les investissements, achat d’une maison, d’une voiture,  économiser ou partir en vacances…

Ce sont des décisions souvent difficiles et nous ne savons jamais vraiment si nous avons pris LA BONNE décision.

Voici donc une astuce très importante pour prendre des décisions

Steve Jobs disait : « Ayez le courage de faire ce que vous dictent votre cœur et votre intuition. Eux savent déjà, d’une certaine façon, ce que vous voulez vraiment devenir. »

Ne négligez pas votre instinct, nous avons souvent une petite voix qui nous dit de faire telle ou telle chose. Nous n’en comprenons pas toujours la raison… Mais n’ayez pas peur de la suivre.

N’ayez pas peur de ne pas faire ce que les autres feraient. Soyez différent, soyez « VOUS » grâce à elle : cette petite voix s’appelle l’instinct.

C’est comme un sixième sens, qui vous guide au fil de votre Vie. Et vous verrez plus vous l’utiliserez plus il sera aiguisé.

Aiguisez votre instinct

Une des manières les plus importantes d’aiguiser votre instinct est justement de remarquer chaque fois que vous l’avez suivi. De vous rendre compte que vous aviez raison. Ce petit moment-là, éphémère, ce tout petit moment, cet instant d’une fraction de seconde où vous pouvez vous dire : « ah je le savais ! J’avais raison ! ».

Prenez le temps de vous en rendre compte. Ne le laissez pas s’échapper dans le tourbillon de la vie. Ce sont ces petits moments qui sont des fragments de bonheur intense. Ils vous permettront de prendre la mesure de l’importance de votre choix, et vous donneront ces petits moments de bonheur. Rajouter les uns aux autres, ils jallonneront votre chemin entrepreneurial.

Voilà pour aujourd’hui. Cette petite réflexion qui m’a fait beaucoup de bien et qui j’espère vous en fera tout autant.

Une bise pleine de Bonheur 🙂

*******************

 *😉 N’oubliez pas de vous abonner à ma Chaîne Youtube Sophie P’tits Bonheurs d’Entreprendre pour recevoir toutes mes nouvelles vidéos 😉 !

CLIQUEZ ICI 

Pour vous abonner à ma Chaîne Youtube Sophie P’tits Bonheurs d’Entreprendre

signature-sophie02

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  

Laisser un commentaire