Défi 8/30- 4 Causes de la Procrastination “30 Stratégies d’Entrepreneur”

La procrastination : sujet connu de tous, ou plutôt subi de tous !
Nous le faisons tous les jours : avoir des taches que nous remettons à demain, des obligations, des projets, que sans cesse, nous ferons la semaine prochaine ou plus tard, voire jamais !

Mais pourquoi faisons-nous cela ? Comment combattre cette procrastination, ce mal sournois qui nous empêche d’avancer ? Y a-t-il des solutions ? Je vous explique aujourd’hui, 4 “Pourquoi ?”, et comment contourner ce problème😉. A vos crayons !

La procrastination (du latin pro « en avant » et crastinus « du lendemain ») est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non). Le « retardataire chronique », appelé procrastinateur, n’arrive pas à se « mettre au travail », surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate. Définition Wikipédia

Attention à la culpabilité qui pèse sur nos épaules

Je suis souvent sujette à cet « état ». Le problème, c’est que, de toujours repousser ce que nous devons faire, encombre notre cerveau : cela déclenche une sorte de culpabilité interne, consciente ou non, qui pèse sur nos épaules.

C’est une des causes de ces moments où nous nous sentons surmenés, submergés, totalement débordés.

Vous pouvez évidemment trouver plein d’articles, livres ou même vidéos sur le sujet de la procrastination, car c’est un mal vraiment handicapant et très commun.

Refus de passer à l’action

Je ne vais donc pas rentrer trop dans le détail aujourd’hui. Simplement, j’ai remarqué 4 raisons principales qui provoquent ce « refus » de passer à l’action.

Depuis, j’avoue que cela m’a permis de changer mes habitudes et de beaucoup moins remettre à demain ce que je peux faire immédiatement. Et ça, c’est chouette !😊

4 Causes, 4 Pourquoi…

Parfois, on est motivé pour faire des projets, des tâches, des actions… mais on se bloque, on ne le fait pas, et on n’arrive pas à comprendre pourquoi !

Pourquoi N°1 – Ce n’est pas le moment !

Il peut s’agir simplement du fait que ce n’est pas le moment : nous ne sommes pas prêts psychologiquement, notre mindset n’est pas “mûr”.
Le projet est trop important, ou nous avons trop d’idées en tête, une situation compliquée… Nous ne pouvons pas nous impliquer à 100%, alors on repousse l’échéance, on a la flemme.

Il se peut que cela soit aussi d’un point de vue compétences. Parfois, nous avons des envies, mais il nous manque des connaissances. Le projet devient trop lourd à porterla perte de temps engendrée par les futurs recherches à faire, nous fatigue d’avance.

Pourquoi N°2 – Ce n’est pas à nous de le faire

Il arrive aussi qu’une tache que l’on procrastine ne nous soit simplement pas destinée. Ce que je veux dire, c’est que parfois, nous voulons garder le contrôle sur tout ce qui nous entoure, mais en réalité, cela ne devrait pas être à nous de le faire.

Nous ne pouvons pas être compétents dans tous les domaines. Mais, voulant que cette tache soit faite comme nous l’entendons, nous la gardons à notre crédit, alors qu’il serait tout aussi simple de la déléguer…

Pourquoi N°3 – Nous n’aimons pas ça

Cela peut également être une tache que l’on n’aime pas faire, mais que nous sommes obligés de faire. Genre : la comptabilité, le ménage, une réparation… Le manque d’envie est donc le plus fort !

Là, pas grand chose à faire, soit on fait quand même soit… on décide de ne pas faire !

Pourquoi N°4 – L’auto sabotage

Et puis, il y a ce que l’on sait , les actions que nous devons absolument faire, qui seront bonnes pour nous, pour notre avenir, pour nos projets. On sait pertinemment qu’en les faisant, le succès sera au rendez-vous.

Mais souvent, ces mêmes actions sont celles qui nous sortent de notre zone de confort, alors, la peur de se lancer intervient et est parfois trop forte pour nos petits nerfs. Donc, auto sabotage ! Inconscient, bien sur, mais auto sabotage tout de même !

Comment ne plus procrastiner ?

Voici 4 catégories de raisons, que j’ai trouvées, qui nous poussent à procrastiner. Bien évidemment, ce n’est pas si simple, et il y en a beaucoup d’autres, le sujet est aussi vaste que notre manque d’envie 😁. Mais, l’avantage, quand on les connait, c’est que nous pouvons identifier le problème et donc nous simplifier la tâche pour y remédier.

Et on en revient un peu à appliquer la méthode que j’explique dans mon article “Panique à bord, gros coup de stress !” :

  1. Lister les sujets à procrastination
  2. Les classer dans les 4 catégories vu plus haut
  3. Décider de ce qu’on fait pour chacune des catégories :
    -attendre le moment propice,
    d’être prêt à s’y consacrer,
    -d’en acquérir les connaissances, les compétences nécessaires,
    déléguer ce qui peut l’être même si on aurait préféré les faire nous-même. Mais visiblement, ça n’avancera pas de toute façon,
    -carrément supprimer la tache ; elle n’est pas si importante que ça😏,
    -ou encore avoir peur, mais le faire quand même !?

Aaaah, la procrastination ! Si facile à adopter, mais un vrai calvaire pour s’en détacher😜.

Ce matin j’ai également publié l’interview de Vannak Tok 😉

Je vous dis donc à demain pour un autre sujet palpitant d’entrepreneuriat !
Je vous souhaite un excellent dimanche,

Et profitez-en pour vous détendre tout tranquillement
devant l’interview de Vannak Tok,
créateur de la Chaîne de développement personnel “Prendre sa Vie en Main” que j’ai également publié ce matin sur ma Chaîne Youtube.

CLIQUEZ ICI
pour découvrir l’interview de Vannak Tok

********************

Pour recevoir toutes mes nouvelles vidéos, abonnez-vous à ma Chaîne Youtube Sophie P’tits Bonheurs d’Entreprendre  😉 !

CLIQUEZ ICI 
Pour vous abonner à ma Chaîne Youtube Sophie P’tits Bonheurs d’Entreprendre

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 14
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire