6 Astuces pour créer votre Bonheur au quotidien

Je parle du Bonheur d’Entreprendre, mais qu’est-ce que le Bonheur pour moi ?
Ou plutôt, comment je crée mon Bonheur au quotidien ?

Ce n’est ni plus, ni moins qu’une accumulation de petites choses à faire dans sa vie de tous les jours. Je voudrais donc partager avec vous aujourd’hui, 6 astuces que j’utilise, et qui me permettent d’être, ou de rester heureuse, quels que soient les événements de ma vie. Et vous le savez, ma Vie est riche de rebondissements ! Plus ou moins agréables…

Astuce N°1 : être heureuse de ma naissance…

Astuce plutôt bizarre je le concède, et je sais que cela va en surprendre plus d’un… Mais, je suis heureuse de ma naissance. C’est une constatation toute bête, que j’ai faite lorsque j’étais enfant. J’avais environ 8 ou 9 ans. Il n’y a absolument aucun jugement, ni politique, ni ethnique, ni d’aucune autre sorte que la constatation d’une petite fille qui regarde le monde avec ses yeux d’enfant. Naïve, mais en même temps, très lucide.

En regardant les informations télévisées avec mes parents, je me suis vite rendue compte que d’être née en France était une véritable chance. C’est peut-être bête à dire, mais j’ai compris que nous n’étions pas dans un pays en guerre, que j’avais des parents gentils avec moi, que je mangeais à ma faim, et qu’en tant que « fille », j’avais la même liberté qu’un garçon ! Ce simple constat m’a, très tôt déjà, fait relativiser beaucoup de choses. Cela m’a suivi de longues années, et même encore aujourd’hui. En effet, en France, nous avons énormément de droits, nous sommes libres de penser. Le français est râleur par nature, et nous sommes habitués à un certain confort, alors, nous en voulons toujours plus. Mais regardez objectivement les informations internationales, et rendez-vous compte de ce que vous avez. Sachez l’apprécier, simplement.

Astuce N°2 : je choisi mon entourage !

On dit souvent qu’on ne choisit pas sa famille. Et c’est vrai ! En revanche, ses amis, son entourage proche, SI ! Et si vous ne le faite pas, il est peut-être temps d’y réfléchir sérieusement.

Au fil des années, je me suis aperçue que l’important n’est pas le nombre d’amis qui nous entourent, mais la qualité de leur amitié. Qu’est-ce qu’ils m’apportent, ou moi, qu’est-ce que je leur apporte ? L’amitié doit être un échange. Nous ne devons pas rester avec quelqu’un par dépit, juste parce que sinon, je serai seul (e)… Peut-être que mes propos peuvent surprendre, voir choquer, mais c’est une des bases du bonheur. Je choisi mon entourage. Pour cela, il faut s’obliger à réfléchir : de quoi ai-je envie dans ma vie ? De personnes qui font la fête tout le temps, qui aiment le travail, qui sont heureuses, ambitieuses, sportives, cocooning, plutôt zen ? Qui regardent l’avenir, aime la nostalgie ?
Réfléchissez, qu’est-ce qui vous rend heureux dans la vie, et sachez vous entourer des personnes qui ont les mêmes centres d’intérêts, ou au contraire, que vous aimez pour leurs différences. A vous de choisir !

Astuce N°3 : je n’attends rien des autres.

Après avoir choisi consciemment mes amis, je les accepte tels qu’ils sont, avec leurs qualités et leurs défauts. Et oui, désolée de vous décevoir, mais la perfection n’existe pas ! Et il n’y a rien de pire que de vouloir changer quelqu’un, ou du moins « d’essayer ». Le naturel revenant toujours…

Je n’attends rien des autres ! Nous ne pensons, ni ne vivons tous de la même façon. Nos priorités ne sont pas non plus les mêmes. Il faut donc, dès le départ, d’une certaine manière, analyser si les défauts de nos amis sont « supportables » à la longue. Pourrons-nous « gérer » son caractère ?
Il m’est arrivé d’avoir des amis au caractère particulier, disons, très personnel. Et parfois, c’était incompatible avec mon état d’esprit du moment. Or, je connais ce trait de caractère, et depuis longtemps j’avais décidé qu’ils étaient mes amis (et oui ! une décision consciente). Alors, si parfois si mon humeur était nostalgique (oui, oui, de temps en temps, ça m’arrive aussi !!!), je préférais espacer nos rencontres, temporairement. Et dès que je me sentais bien et que je n’avais pas besoin de me confier, je les voyais avec plaisir. Cela peut paraître bizarre, mais je n’allais pas les voir en espérant qu’ils me demandent si j’allais bien, sachant qu’ils ne le feraient pas. Je les voyais pour pleins d’autres raisons, mais pas pour être réconfortée.

Résultat, je n’étais pas frustrée, je ne les jugeais pas. Je ne pensais pas non plus qu’ils étaient égoïstes de ne pas s’intéresser à moi. Non, je choisissais le moment de les voir, et passais un bon moment avec eux.

C’est vrai après tout, il peut y avoir beaucoup de raisons qui font qu’ils ne posent pas la fameuse question : « et toi, ça va ? ». L’ont-ils appris petits, ont-ils eu des parents peu prévenants, font-ils partis de ces gens qui vivent dans une bulle ? Du coup, ce n’est pas de l’égoïsme, simplement ils ne savent pas. Ils ne se rendent même pas compte. Il n’y a pas toujours de la méchanceté, ou une intention de nuire dans le comportement des autres. Ils sont comme ça, c’est tout.

J’ai pris cet exemple, mais bien sur il y en a pleins d’autres. L’idée de base est, vraiment, que l’on attend des gens qui nous entourent des réactions identiques à celles que nous aurions nous, ou en tout cas, que nous souhaiterions recevoir. Je t’envois un sms, je veux une réponse immédiate, je pense à ton anniversaire, tu dois penser au mien… sans jamais prendre en considération, que la personne en face, n’est pas nous !

Pourquoi attendre de quelqu’un, quelque chose dont ils ne sont même pas conscients ? Le véritable problème, c’est que nous passons notre temps à projeter nos propres sentiments, nos propres réactions, nos propres envies sur les actions ou réactions des autres. Cela amène forcément à des frustrations ou des malentendus.

Astuce N°4 : je fais toujours de mon mieux.

C’est une de mes règles préférées ! Je n’y arrive pas toujours, je fais parfois des erreurs, parfois je ne sais carrément pas faire, mais toujours je m’applique. Je fais toujours de mon mieux. Pourquoi ? D’abord, je suis toujours en paix avec moi-même, avec ma conscience. D’une certaine manière, c’est très égoïste. Ainsi, je suis toujours sereine. Même si ce que j’ai fait n’était finalement pas si bien. Ok, ce n’était pas top ! Mais, j’ai fait de mon mieux ! On ne peut pas être doué pour tout…

En plus, quand on s’applique, les gens le sentent. Ils s’en rendent compte, même inconsciemment. Du coup, ils sont plus indulgents. Et puis quand on s’applique, les résultats sont toujours meilleurs, et on a un sentiment de fierté. Etre fier de soi, être serein dans sa tête, avoir le cœur léger, sont des sentiments importants dans sa quête vers le bonheur.

Astuce N°5 : le sourire !!!

Il y a rien de mieux que de sourire : une erreur, une bêtise, vous vous excusez avec le sourire. Les gens ne peuvent rien vous dire. Quand on est souriant, on est agréable et sympathique aux yeux des autres. En plus, c’est communicatif. Vous dégagez des ondes positives, et autour de vous, les gens sourient, sans même savoir pourquoi !

L’être humain vit de certains codes. Et l’un d’entre eux est : le mimétisme.
Si vous discutez avec quelqu’un qui a les bras croisés, vous croiserez les bras sans même vous en rendre compte. Si ! Si ! Essayez, faite le test : croisez les bras lors d’une discussion, et vous verrez au bout d’un moment, la personne en face, croisera les bras également. Si vous parlez avec quelqu’un d’heureux, vous serez heureux. Quelqu’un de stressé ou énervé, vous le serez. Quelqu’un de triste, vous serez triste aussi. C’est comme ça ! Alors, pour avoir de la positivité ou du bonheur autour de vous, commencez par sourire.

Astuce N°6 : je prends le bonheur là où il est.

Dans la vie de tous les jours, il y a beaucoup, beaucoup, de petits bonheurs. Des choses simples, de tous les jours : la joie de récupérer ses enfants à la sortie de l’école, de les écouter vous raconter leurs aventures de la journée, un petit dessin ou gribouillis. Un petit mot bourré de fautes, mais écrit avec tant d’amour que ce n’est que trop mignon. Je prends le bonheur là où il est. Même dans des moments « cachés » : on peut aller jusqu’à écouter sa petite voix insolite, heureuse d’avoir fait sa corvée de ménage, d’avoir répondu à son courrier désagréable, ou encore d’avoir fait ses comptes. Toutes ces choses particulièrement rébarbatives. Mais, observez-vous un instant, juste une seconde. Ecoutez, appréciez ce plaisir d’avoir enfin accompli ce que vous procrastiniez depuis des jours et des jours. Ecoutez, appréciez juste ce petit moment de satisfaction du « travail accompli ». Ce n’est qu’une seconde, mais si vous vous y attardez, quel soulagement ! Quel plaisir ! Quel bonheur ! Et des petits moments comme ça, il y en a toute la journée.

Seulement, notre cerveau ne fait pas attention à ces petites choses de façon naturelle. Je ne sais pour quelle raison, mais une journée entière, parsemées de pleins de petits bonheurs, peut être gâchée par une seule mauvaise nouvelle ou par la négativité, ou le stress d’une tierce personne. Et cela, en une fraction de seconde. En effet, si le bonheur peut être contagieux, les mauvaises ondes le sont encore plus.

Pour y remédier, reprogrammez votre cerveau. Forcez-le à détecter ces petits bonheurs si important. Et petit à petit, les mauvaises moments passeront plus vite, jusqu’à passer presque inaperçus (pour des problèmes mineurs, bien sûr !). N’oubliez jamais de profiter du moment présent, car rien est éternel, rien n’est définitif !

Bon j’écris, j’écris, mais je suis déjà arrivée aux 6 astuces dont je voulais vous parler, pour être heureux au quotidien. Je suis bavarde, c’est dingue ! Mais le sujet me passionne et il y a encore tout plein de petites choses à faire au quotidien pour être heureux.

Qu’en avez-vous pensé ? Vous êtes-vous reconnu ? Y a-t-il des astuces que vous appliquez déjà, ou au contraire, vous êtes rendu-compte qu’on peut voir la vie autrement ? Je ne vous ai même pas encore tout dis, et j’en suis loin !

Alors, maintenant, à vous de jouer : donnez-moi dans les commentaires vos P’tits Bonheurs du jour. Oui, oui, même les plus infimes, minimes. Et si vous voulez d’autres astuces, dites-le-moi en mettant un J’aime et en partageant cet article.

1 J’aime – 1 partage et pleins de P’tits Bonheurs Quotidiens.

Je vous laisse avec une énergie débordante, que j’espère communicante !!!
Rien que d’écrire cet article, je suis en pleine forme.

Bises à tous et à très vite pour la suite.

*******************

 *😉 N’oubliez pas de vous abonner à ma Chaîne Youtube Sophie P’tits Bonheurs d’Entreprendre pour recevoir toutes mes nouvelles vidéos 😉 !

CLIQUEZ ICI 

Pour vous abonner à ma Chaîne Youtube Sophie P’tits Bonheurs d’Entreprendre

signature-sophie

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    8
    Partages
  • 8
  •  
  •  

Laisser un commentaire