Défi 23/30-Mes 5 plus grosses erreurs “30 Stratégies d’Entrepreneur”

Après 19 ans d’entrepreneuriat, des hauts et des bas j’en ai eu ! Des difficultés, des doutes, des erreurs, du stress… Et je pense que pour avancer, quel que soit le domaine, il ne faut pas hésiter à se remettre en question et prendre, honnêtement, du recul sur ses actions, ses décisions.

C’est pourquoi, aujourd’hui, je peux factuellement vous lister 5 erreurs d’entrepreneur les plus grosses que nous ayons commises avec mon mari. Puisque jusqu’à il y a 2 ans, nous gérions nos entreprises ensemble.

Nous pensions pourtant faire bien

Sur le moment évidemment, nous pensions vraiment faire bien, même nous en étions persuadés ! Mais après deux ans de recul, de réflexions, d’apprentissages au travers des lectures, du e-learning (apprentissage en ligne)… après tout cela, je pense pouvoir dire, avec beaucoup d’humilité, nos erreurs, qui sont également, malheureusement, celles de beaucoup d’entrepreneurs.

Nos 5 plus grosses erreurs entrepreneuriales

ERREUR D’ENTREPRENEUR- N°1
Attention au prix de vente !

Quand nous nous sommes installés, avec mon mari, nous avons décidé de vendre nos produits pas chers. Nous souhaitions qu’ils soient abordables au plus grand nombre, et puis, comme nous nous lancions, nous n’avons pas osé mettre en avant l’expertise, le cursus gastronomique de mon mari en avant.

Résultat : nous avons beaucoup vendu, mais notre marge était très mauvaise. Nous ne gagnons pas assez d’argent, et ça dès le départ.
Nous n’avons pas ciblé notre clientèle clef. Nos produits ont été convoités par des revendeurs, qui demandaient des tarifs évidemment moins chers.

D’un côté nous avons accepté en nous disant que nous gagnerions sur la quantité, mais la réalité, c’est que nous avons plombé notre trésorerie.

ERREUR D’ENTREPRENEUR- N°2
Pas d’avatar client/pas d’objectif précis

Nous pensions que des gâteaux, ça se vendait à tous le monde, nous n’avons donc pas créer notre avatar-client. Je vous explique en détail ce que c’est dans mon article : La magie de l’Avatar client .

Et n’avons jamais défini avec grande précision notre objectif. En effet, comme beaucoup de jeunes entrepreneurs, notre préoccupation 1ère était de gagner suffisamment d’argent pour vivre, mais c’est largement pas suffisant de vouloir cela. Vous comprendrez en lisant mon article sur les objectifs.

Résultat : pourquoi je couple l’avatar avec les objectifs ? Simplement car ces 2 problèmes ont été liés pour nous : comme nous ne savions pas à qui nous voulions vendre et que nous n’avions pas d’autre objectif que celui de gagner notre vie, nous avons accepter de vendre à toute personne qui souhaitait acheter. Nous nous sommes éparpillés à vendre à :

  • des revendeurs non-sédentaires,
  • la grande distribution,
  • aux épiceries fines,
  • cafés gourmands,
  • aux hôtels,
  • aux particuliers,
  • sur les marchés, foires,
  • boutique,
  • internet
  • et nous avons même fait de l’exportation !

La dispersion est une erreur monumentale, ça coûte extrêmement cher, c’est épuisant moralement et physiquement, et nous éloigne de nos valeurs. Tout cela pour n’avoir pas été précis sur notre avatar et nos objectifs dès le départ…

ERREUR D’ENTREPRENEUR- N°3
Nous n’avions pas le bon état d’esprit

Tout d’abord, nous avons été longtemps, des passionnés qui souhaitions vivre de ce que nous aimions. C’est très différent de l’état d’esprit d’être un entrepreneur qui crée une entreprise rentable pour faire des bénéfices qui nous permet de nous développer.

L’affectif, les émotions étaient au 1er plan.

Et puis surtout, nous prenions le problème à l’envers. Comme je l’explique dans mon article Quel business modèle ?, nous n’avions pas de vision (et oui, encore elle), ce qui fait qu’on ne cessait de courir après la chimère de « ce qui va marcher » ! Nous avons répondu à la demande de plein de secteurs d’activités différents dans le but de trouver la voie royale qui nous propulserait !

Résultat : nous n’avons cessé de lancer de nouveaux projets sans jamais être stable sur ceux déjà entamés. Nous nous épuisions à trouver des solutions pour adapter nos produits, car les emballages étaient différents, les arguments de ventes, les process, les attentes, même les prix de ventes étaient différents, à chaque secteur d’activités, ses propres codes !

Nous avons perdu énormément d’argent, de temps, et n’avons jamais réussi à trouver notre voie !

ERREUR D’ENTREPRENEUR- N°4
Nous ne déléguions pas

Nous étions passionnés, nous aimions tant notre travail que tout devait être parfait. Ce n’est évidemment pas un mal, et étions même reconnu pour cela. Mais du coup, nous faisions absolument tout !

  • De la création des nouveaux gâteaux (ça c’est normal),
  • mais aussi tous les visuels graphiques,
  • les logos,
  • les plaquettes,
  • les prospectus,
  • le 1er site internet,
  • le design des emballages,
  • la vente sur les marchés,
  • la livraison,
  • les démarchages, etc…

Bref, le couteau suisse de l’entrepreneur. Le problème, c’est qu’il est impossible d’être bon partout !

Et à tout faire, nous perdions de l’argent et pensions n’avoir pas assez d’argent pour embaucher, c’était un cercle vicieux.

Résultat : au lieu de capitaliser sur nos forces respectives et déléguer ce que nous n’aimions pas ou ce dans quoi nous n’étions pas bons, nous étions de véritables hommes-orchestres (article). Nous n’avons donc jamais dépassé un certain seuil de croissance, alors que nous avions tout ce qu’il fallait pour faire un très beau développement… Nous n’avions plus le temps de prendre du recul et donc de faire les bons choix.

Il est important de ne pas voir une embauche comme une dépense, mais comme un investissement. Le problème, c’est qu’on parle tellement des charges à payer, que nous en oublions l’essentiel : c’est grâce aux salariés qu’on développe une entreprise.

ERREUR D’ENTREPRENEUR- N°5
Ne pas bien s’entourer

C’est primordiale, dès le début sélectionnez/recrutez votre banquier et votre comptable. Comme je l’explique plus en détail dans mon article Banquier : BOURREAU ou partenaire !?  (le processus doit être le même pour les comptables), sachez vous entourer de bons partenaires !

Ce sont eux vos 1ers collaborateurs. Nous avons passé des années à nous battre contre notre banquier et notre comptable. Ils n’incarnaient pas nos valeurs. Nous ne nous comprenions pas. Nous vivions dans le stress et la tension constamment et avons perdu beaucoup d’argent, car nous avons pris les 1ers trouvés.

Cela ne signifie pas qu’ils étaient foncièrement mauvais, simplement ils ne nous correspondaient pas. Nous n’avons aucune obligation de rester chez eux à vie, même si ça nous parait compliqué de changer.

Nous l’avons pensé pendant des années, nous sommes restés, restés, restés sans jamais oser partir !

Résultat : nous avons vécu des années de cauchemars et d’incompréhensions.

Cela a beaucoup rajouté sur notre état d’épuisement. Toutes ces erreurs y ont participé, et dans ce cas-là, il est impossible de contrôler quoi que ce soit ! Nous ne faisons que subir.

Malheureusement, pour connaitre beaucoup d’autres entrepreneurs, nous étions plus dans la norme qu’il n’y parait. En effet, nous sommes très nombreux à être des passionnés-entrepreneurs, au lieu d’entrepreneurs qui développent un business.

C’est pourquoi, j’ai décide de mettre toute mon expérience à votre service. Et puis, heureusement, nous n’avons pas fait que des erreurs.
Demain, je vous donnerai nos 5 meilleures stratégies, celles que vraiment nous sommes fiers d’avoir implémentées dans notre entreprise.

En attendant, si vous vous sentez débordés, n’hésitez pas à télécharger GRATUITEMENT en vous inscrivant sur mon formulaire ci-dessous :

“Entrepreneurs débordés : Reprenez le contrôle !” En 5 étapes
Comment ne plus avoir le nez dans le guidon ?
Comment développer son entreprise ET profiter de sa famille ?
Une méthode, un plan d’action en 5 étapes pour reprendre le contrôle !

 

Je l’ai créé en connaissance de cause ! Ce ne sont que les grandes lignes, mais si si vous les adoptez,  petit à petit vous reprendrez la maîtrise des événements et de votre entreprise.
Si vous aimez mes articles, s’ils vous aident ou vous rappellent les bases de l’entrepreneuriat, je vous remercie de LIKER, PARTAGER, COMMENTER.☺

A demain

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 42
  •  
  •  

Laisser un commentaire