3 astuces pour ne rien changer de sa Vie (Petite bousculade amicale !)

Je suis impressionnée de voir à quel point une majorité des gens sont, d’une part, malheureux mais surtout, d’autre part, ne veulent pas que cela change. Ils aiment se plaindre, raconter leurs problèmes, être toujours les plus malheureux. C’est une façon pour eux d’exister.

Pour la version podcast, c’est par ici : #podcast-3 astuces pour ne rien changer de sa Vie (Petite bousculade amicale !)

Pour moi c’était facile

Alors, vous allez me répondre, que pour moi c’était facile (avant la liquidation), car avec mon mari, en tant que pâtissier, nous vendions du rêve, du bonheur, du plaisir, tout était beau et donc, nous devions gagner beaucoup d’argent.
Et je reconnais volontiers que c’est magique l’effet des gâteaux, des petites douceurs et autres gourmandises sur le comportement des gens. Nous avions donc des clients toujours heureux.

La vie entrepreneuriale est très difficile

Mais ce que beaucoup de gens ignorent, ou ne veulent pas savoir, c’est que la vie entrepreneuriale est en réalité très difficile. Pour le commun des mortels, c’est inconcevable, car après tout, nous « l’avons choisi », et puis on est des « patrons », de quel droit nous plaindrions nous !?

Pourtant, la réalité, c’est que les 35 heures sont bien loin de notre quotidien, beaucoup d’entre nous vivent à la limite du seuil de pauvreté, et les suicides sont très nombreux. En effet, les problèmes sont continuels, que ce soit d’ordre financier, technique ou relationnel. La vie d’un entrepreneur est loin d’être un long fleuve tranquille.

Nous n’avons qu’une seule Vie

Pour autant, nous ne nous sommes pas enfermés dans cet aspect négatif, et c’est toujours le cas aujourd’hui, après une liquidation judiciaire et un retour dans le salariat. Pourquoi ?

Parce que nous n’avons qu’une seule Vie, et qu’elle est plutôt courte !!! Il faut en prendre soin.

Alors, notre astuce était de se dire que : puisque cette vie « choisie », a quand même un certain niveau de difficulté, autant en profiter pour faire ce que l’on aime.

On s’éclatait quoi !!!

Alors, pour être concrète : nous avons créé un concept complètement innovant qui nous ressemblait. Nous réalisions donc des créations maison de qualité avec de beaux emballages très design sur un site de vente en ligne et une boutique très, très jolie. N’ayant pas d’argent, nous faisions tout nous-même. Par exemple, Philippe, pâtissier à la base, a appris seul à utiliser les logiciels nécessaires à la création.

Et au fil des années, notre entreprise était devenue plus une galerie d’art de la gastronomie sucrée plutôt qu’une simple boutique de pâtisserie comme on peut en trouver partout. On s’éclatait quoi !!! Tous nos gestes, tous ce que nous entreprenions, nous le faisions  avec amour.

Nous sommes dans le monde « réel »

Alors, entre les douceurs que nous vendions, nos clients heureux, et nous qui ne faisions que ce que nous aimions, nous étions un peu préservés, comme dans une bulle…

Depuis la bulle a éclaté, nous sommes dans le monde « réel ». Et quelle claque ! Quelle surprise de se rendre compte à quel point les gens sont malheureux. Et pire, qu’ils ne veulent pas en sortir !!!

Pour le coup, je suis un peu dure et en temps normal, un de mes 1er principes est de ne pas juger : en effet, je pense que chacun vie comme il l’entend. Chacun doit trouver son idéal de vie, et parfois, c’est à l’opposé de nous. Ok, chacun est libre, et chacun a sa vision de la Vie, chacun le voit à partir d’un angle qui lui est propre. C’est pourquoi, j’évite un maximum le jugement.

De grands moments de désespoirs

Mais après avoir vécue de très grosses difficultés, je n’ai pas peur de le dire, il nous est arrivé de ne pas pouvoir remplir notre frigo, d’avoir de grands moments de désespoirs, avec la liquidation, nous avons failli perdre notre maison… mais malgré tout cela, nous avons toujours tout mis en œuvre pour être heureux. Nous avions à cœur de montrer à nos enfants que quelques soit les difficultés, il y a toujours une solution et plus encore, ce qui nous arrive n’est pas de la faute des autres, et se plaindre ne sert à rien, il faut agir !

Il faut se mettre un coup de pied au derrière et avancer

Attention, je ne suis pas en train de dire que nous sommes parfaits, et qu’il faille subir sans jamais rien dire et que nous ne pouvons pas avoir des moments de faiblesse, de découragement, de tristesse etc. Non, non, pas du tout, surtout pas ! Nous en avons eu beaucoup, et encore aujourd’hui. La Vie n’est pas rose tous les jours.

Je dis juste que parfois, il faut se mettre un coup de pied au derrière et avancer.

C’est trop difficile pour vous, vous êtes en pleine déprime

Sinon, si vraiment, c’est trop difficile pour vous, vous êtes en pleine déprime, votre boulot ne vous convient pas, vous êtes malheureux en amour, vos enfants ne vous écoutent pas etc. Il y a énormément de raisons qui peuvent faire que pour vous, c’est pas pareil !

Voici 3 astuces que j’ai observées, dans mon entourage. Qui sont faites pour vous, qui êtes plus malheureuses que tout le monde, dont les soucis sont si graves qu’il n’y a pas de solution. Pour vous, c’est sûr, c’est différent, c’est pas pareil. Voici ce que vous pouvez faire pour être sûr de ne pas changer de vie, pour rester tel que vous êtes :

Astuce N°1 : Refuser d’être responsable de votre vie.

Accuser la société, son patron, son conjoint, ses enfants, son chien, etc. Quoi qu’il se passe dans votre vie, de toute manière, vous ne pouvez rien y faire. Alors à quoi bon essayer. Préféré vous plaindre à toute personne qui voudra bien vous écouter, et surtout n’écoutez pas leur conseil. Cela voudrait dire : vous remettre en question, et réfléchir à des solutions.

Vous n’avez pas l’énergie pour ça, c’est trop dur.

Astuce N°2 : Ne pas côtoyer les gens heureux.

Refuser le bonheur autour de vous. Refuser de sourire, d’écouter les gens heureux. C’est trop difficile, les gens heureux vous balancent en pleine figure à quel point vous êtes malheureux. C’est honteux, difficile à supporter.

Et puis, imaginer, côtoyer des gens heureux pourraient vous faire prendre conscience que le bonheur, c’est possible. Et puis, cela pourrait même être contagieux, et vous ne seriez plus le plus malheureux du monde…

Astuce N°3 : Ne rien entreprendre dans sa vie.

Passez tout votre temps libre devant la télévision à regarder des séries idiotes, les infos déprimantes, des émissions sans intérêt… Ah non, c’est vrai, vous c’est plutôt les réseaux sociaux, ou encore Youtube.

Bref, ça vous détend. Avec tous vos soucis, ça vous permets de plus penser à rien. Aaah, ça fait du bien ! En plus, vous êtes sûr de ne pas avoir à trouver une solution. Après tout, tous ces problèmes, c’est pas votre faute, vraiment.

Astuce Bonus : Surtout, ne plus rien apprendre.

Ne pas lire, ne plus apprendre. Après tout, l’école est loin, ça ne sert plus à rien.Et puis, si vous tombiez sur des livres où les gens sont heureux…

Et puis, si vous appreniez à développer des passions, à gagner de l’argent, à bien élever vos enfants, à épater votre patron, ou carrément à vous mettre à votre compte. En un mot, à apprendre à améliorer votre vie

Catastrophe

Plus de plaintes, pire vous seriez obligés vous rendre compte qu’avec un peu de bonne volonté vous pourriez ressembler  à EUX, à moi, ceux qui vous agacent tant ! Non, non, ce n’est pas possible, vous n’en avez pas l’énergie.

Alors, surtout suivez bien ces astuces. Et si, comme moi, vous connaissez des personnes comme ça dont la spécialité est de se plaindre de tout, et de s’y complaire, PARTAGEZ-LEUR ces astuces.

Après tout, la plus grande liberté de chacun est de faire ces propres choix. Encore faut-il savoir que l’on a le choix…

On a le choix

Nous n’avons qu’une seule vie, chérissons-la au maximum. Choisissons ce que nous voulons en faire. Ne laisser personne le décider à votre place. Ne faites pas « plaisir » aux gens qui vous entourent, ne soyez pas le standard de votre vie.

Créer VOTRE VIE DE BONHEURS, ou faite le choix de ne rien faire.

Je veux vous ouvrir les yeux.

Bien sûr, mon but aujourd’hui, n’est pas de vexer qui que ce soit, ni de dire que je suis la meilleure, mais simplement de faire comprendre que vous avez le choix, de vous ouvrir les yeux.

Cela m’a fait mal au cœur de découvrir qu’il y a tant de gens malheureux autour de moi et qu’ils prennent cela comme une finalité en soi.

NON, non, non ce n’est pas une finalité ! Deux choix se portent à vous :

  1. La facilité de ne rien faire.
  2. La difficulté de travailler tous les jours à votre bonheur.

Mon choix est fait depuis longtemps et je souhaite vous aider comme je peux.

Entreprendre dans sa vie, commence par entreprendre Son BONHEUR.

Pas d’inquiétude, tout va bien se passer. Passez un bon dimanche, et n’oubliez pas de vous abonner, afin de ne manquer aucun de mes articles ou podcasts.

*******************

 *😉 N’oubliez pas de vous abonner à ma Chaîne Youtube Sophie P’tits Bonheurs d’Entreprendre pour recevoir toutes mes nouvelles vidéos 😉 !

CLIQUEZ ICI 

Pour vous abonner à ma Chaîne Youtube Sophie P’tits Bonheurs d’Entreprendre

Les Ptits Bonheurs d'Entreprendre de Sophie

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages
  • 9
  •  
  •  

Laisser un commentaire